Construire les églises et développer les relations du Royaume

Faisons monter la lumière de Christ

« Tu ordonneras aux enfants d’Israël de t’apporter pour le chandelier de l’huile pure d’olives concassées, afin d’entretenir les lampes continuellement. C’est dans la tente de la Rencontre, en dehors du voile qui est devant le témoignage, qu’Aaron et ses fils la prépareront, pour que les lampes brûlent du soir au matin en présence de l’Eternel. C’est une loi perpétuelle pour leurs descendants, et que devront observer les enfants d’Israël. »

Exode 27. 20, 21

Nous remarquons tout d’abord que Dieu ordonne. Il ne demande pas, ne supplie pas et ne persuade pas : Il ordonne. Que Sa parole soit perçue comme telle dans nos cœurs : impérative, nécessaire à notre (sur)vie. Que Ses serviteurs soient respectés, en tant que dépositaires et dispensateurs de l’ordre divin, par Sa parole.

Le peuple doit apporter de l’huile pure d’olives concassées : l’huile représente toujours l’onction spirituelle, la présence douce et lumineuse de l’Esprit Saint. Le peuple de Dieu ne peut approcher le Lieu Saint sans huile, sans l’onction divine.

Dans la Tente de la Rencontre, il y a un chandelier (la Menorah) d’or pur avec 7 lampes à huile, qui sont les 7 esprits de Dieu. En lisant Esaïe 11. 1, nous avons la liste des ces 7 esprits qui, réunis, manifestent la grandeur du Machiah, le Christ. Ces 7 lampes ont besoin d’huile pour briller constamment, et c’est au peuple d’apporter cette huile. Cela signifie pour nous un principe spirituel important : la lumière de Christ ne peut pas briller dans l’Eglise sans notre consécration, sans notre « huile ». C’est notre responsabilité de disciples : faire monter la lumière du Christ dans l’Eglise ! Pourquoi ? La réponse est dans le passage même de l’Exode : pour la Rencontre. Dieu dit à Moïse, en Exode 25. 22 : « C’est là que Je me rencontrerai avec toi ; du haut du propitiatoire, entre les deux chérubins placés sur l’arche du témoignage, Je te donnerai tous mes ordres pour les enfants d’Israël. »

Dieu est un Être de relation, de rencontre, et Son désir est de nous connaître en profondeur, car Dieu nous aime d’une façon extraordinaire et veut que nous le

sachions. On ne peut donc rencontrer Dieu sans Sa marque, sans Son huile sainte. Lisons maintenant dans Matthieu 25. 1-13 : la parabole des 10 vierges. 5 sont sages, avisées, prudentes ; 5 sont folles, sottes, imprudentes. La différence entre les sages et les folles ? Tout simplement la présence ou non de l’huile dans leurs lampes. Les sages ont pris soin de se faire une réserve d’huile pour éclairer leur lampe, les autres non. Il en est ainsi de beaucoup de chrétiens. Ils viennent au Seigneur et L’acceptent dans leur vie, mais ils négligent de se préparer pour les Noces de l’Agneau. Ils pensent que le retour de Jésus est plus ou moins probable, qu’ils ont le temps d’y penser… Un jour la porte sera fermée. Et quand vient le temps des Noces, Jésus dit aux vierges folles retardataires qu’Il ne les connaît pas. C’est plutôt dramatique comme nouvelle ! Que faut-il saisir de cet enseignement ? Jésus nous enseigne que lorsque nous sommes remplis de Son Esprit Saint (l’huile), nous pouvons refléter Son image glorieuse, et qu’ainsi Christ, quand Il nous regarde, se voit en nous. Quand Jésus dit : « Je ne vous connais pas », Il dit en fait : « Je ne me reconnais pas en vous ».

Où en sommes-nous dans notre préparation pour les Noces de l’Agneau ? Avons-nous fait notre réserve d’huile, alors que le temps où Jésus va revenir est très, très proche ?

Patrick Le Dily


Connaitre Dieu
Portes Ouvertes
Top Chrétien
Assemblée Evangélique des Alpes de Haute Provence
Barnabas Solidarités Francophones